Mission et ambition


 
“Notre objectif est la lutte contre la pollution marine par les résidus pétroliers rejetés en mer par les navires. La technologie Ecoslops joue un rôle important pour atteindre cet objectif en réduisant les coûts de collecte imposés aux compagnies maritimes et en produisant à l’échelle industrielle de nouveaux carburants et du bitume léger.”
Michel Pingeot, co-Fondateur et Président d'honneur d'Ecoslops

slops

L’ambition d’Ecoslops est de s’imposer comme un acteur majeur du traitement des résidus pétroliers marins. Ecoslops, acteur de l'économie circulaire, met en oeuvre une technologie innovante qui permet un traitement optimisé de ces résidus en nouveaux carburants et bitume léger.

La technologie Ecoslops est innovante car elle permet de traiter les résidus pétroliers d’origine maritime (slops et sludges), qui contiennent de l’eau, des sédiments, des métaux lourds et des polluants divers.

Pour ces résidus industriels, qui sont le plus souvent incinérés faute de valorisation, Ecoslops propose ainsi une solution durable, économique, transparente, traçable et respectueuse des normes environnementales.

Ecoslops bénéficie d’un savoir-faire reconnu pour sa capacité à collecter, stocker, traiter et assurer la traçabilité des résidus pétroliers pris en charge. Son procédé intégré constitue une alternative attractive pour les infrastructures portuaires, les collecteurs de résidus et les armateurs.

Avec le lancement de son premier site industriel, Ecoslops fait la preuve de la pertinence de son concept et de son application à grande échelle. Ecoslops est aussi la première société à produire de nouveaux carburants à partir de résidus pétroliers issus du transport maritime.

Parallèlement, Ecoslops propose aux compagnies maritimes de réduire au strict minimum le coût de la collecte et du traitement des résidus hydrocarburés issus de leurs navires et a déjà sécurisé une partie de son approvisionnement auprès d’armateurs de référence et de collecteurs européens.

Plusieurs projets d’unité de micro-raffinage de slops ont déjà été identifiés à travers le monde et sont en cours de développement, à des stades plus ou moins avancés (Marseille la Mède, Anvers, Canal de Suez, etc.)